double contrainte

Ce blog: Depuis Tel Aviv m’évoque si clairement ma double contrainte israélienne. Tel Aviv me manque autant qu’il me serait difficile d’y vivre. Un bouillonnement d’énergies et aussi une certaine liberté d’expression que je n’ai pas encore retrouvés, mêlés à des paradoxes moraux insolubles (pour moi, pour l’instant).
En attendant une amusette bien locale rurale

 

2 Responses to “double contrainte”

  1. Bérangère Says:

    je rentre de Mumbai et je tombe sur Tel Aviv…double plaisir !

  2. Gaël Says:

    home is where the heart (art ?) is, n’est-il pas ?

Leave a Reply