dédra

dans le désert, tôt,
soleil blanc chauffe l’air subtil
et je suis un monde.

(en réponse au post de Gaël, je me cantonne aux formes courtes. Dédicace idoine, timide politesse.)
pour illustrer, réchauffé de ça, et pour l’occasion j’ouvre un rayon biscuiterie. Play forward and backward.

 

4 Responses to “dédra”

  1. Gaël Says:

    touché
    chauffé comme serpent sous sa pierre
    dans l’ombre portée par vent de sable
    au cœur du mouvement immobile
    de ce désert que je ne connais pas

    Quand je me suis permis la dead ikass, point n’avait percuté qui tu étais ;-)

  2. Bérangère Says:

    je te trouve très Eretz nostalgique !

  3. cb Says:

    @Gaël, merci!

    @Bérangère: visite pascale d’ami d’là-bas, ceci explique cela… ( j’adore tes récits de voyage, j’attends la suite!)

  4. Bérangère Says:

    et bien viens c’est écrit….

Leave a Reply