neg deg

sen0.jpgalors que je devais prendre ma soirée pour aller voir le sens de la vie pour 9$99 de Tatia Rosenthal d’après Etgar Keret (cliquer sur le titre pour voir la bande annonce), le wisigoth a cru bon de multiplier assez de symptômes gastro-intestinaux pour que ma culpabilité prenne le pas sur mon besoin de divertissements.
Dommage, j’avais frémit de nostalgie à la vue dérobée des décors, de l’ambiance, tellement tel-avivi (nous y avons habité de mai 99 à septembre 01) .. j’ai une bd d’adaptations d’Etgar Keret, ça dépote dans le style d’humour glauque, très culture israélienne moderne. J’en rigole encore parce que l’autre jour j’entendais boulet à la radio dire à une journaliste qui n’avait pas apprécié son travail ni celui d’autres auteurs présents à Angoulème:”mais quoi, vous voulez quoi, qu’on tue des petits chats?“, sauf que ben là, ils tuent vraiment les petits chats, enfin les petits lapins plutôt.

damasghost.jpgBref, du coup, cela m’a laissé le temps de fouiller des caisses d’archives à la recherche d’une photo pour Bérangère, en réponse à ce post-là. La porte de Damas, vieille ville de Jérusalem.
C’était en 97, je faisais encore de l’argentique, et je n’en ai retrouvé qu’un tirage très taché. J’ai alors scanné le négatif, mais comme je n’ai qu’un scanner normal, ça a donné ça. impossible d’en tirer plus de détails… tant pis, finalement ce petit coté fantomatique lui convient bien. Et par pure préciosité, j’ai laissé les bords du négatif.

Sinon, donc, à Rennes, dans le cadre du festival Travelling sur Jerusalem, (programmation géniale, je suis vraiment dégoutée de n’avoir assité à la moindre projection), nous avons quand même pu visiter l’expo de photo sur la vieille ville, quelques clichés là: Jérusalem, ville suspendue entre fin et début du monde.

One Response to “neg deg”

  1. Bérangère Says:

    shame on me…je viens juste de voir ce post et la photo et le clin d’oeil…j’ai vu aussi l’expo, je me souviens d’une photo avec juste une source de lumière venant d’en Haut…c’est marrant comme dans cette ville, tout donne l’impression de venir d’en Haut..

    Je réalise que dans quelques minutes ce sera Shabbat, t’imagines si nous étions là-bas, on pourrait se retrouver au Kotel, boire un thé au Muristan ou à TA face à la Méditérannée, le regard perdu vers Jaffa…la température doit être douce !

    Shabbat shalom !

    PS: on s’organise un thé chez clochette ?

Leave a Reply