4 3 2 1, crêpe ultime

crepe_300.jpg Je me place au degré -10 de la bretonnitude et cela n’empêche pas mon amour sincère de la crêpe, dont l’ultime recette, laissez-moi le clamer bien haut, lecteurs ici égarés, puisqu’il semblerait que le billet précédent ait terminé de me faire perdre tout semblant d’audience, a été publiée par Madame Dansmacuizine. Foin de beurre fondu ou de blancs montés à incorporer, simplicité, efficacité et satisfaction garantie grâce à un truc imparable : chauffer le lait fait gonfler l’amidon et évite l’obligation mortifère de laisser reposer la pâte. Que dis-je un truc imparable, il s’agit bien de deux trucs imparables ! Le second résidant dans l’énoncé même de la liste des ingrédients : 4 verres de lait, 3 oeufs, 2 verres de farine, 1 pincée de sel. La pâte semble ultra liquide, c’est normal, tout va bien se passer. En version sans gluten, j’utilise mi fécule de maïs, mi farine de riz, délicieux.
Et pour fêter tout cela, je m’adonne à l’art délicat de la photo culinaire.

8 Responses to “4 3 2 1, crêpe ultime”

  1. Stéphanie Says:

    Je suis curieuse de la version sans gluten. En tous cas la photo ne laisse aucun doute sur le moelleux!
    (Quant à l’art délicat de la photo culinaire, je ne maîtrise pas personnellement mais bon, c’est quand même mieux avec!)

  2. jd Says:

    d’abord je confirme : ces crêpes sont très très bonnes.
    ensuite je m’aperçois que la photo fonctionne extrêmement
    bien une fois mise en enluminure habillée ! alors qu’examinée
    initialement en plein écran je trouvais le grand angle bien trop
    ouvert, mais in-situ, avec les lignes du carrelage, on déguste
    le relief de la crêpe.
    dit-on “plat comme une crêpe” ?

  3. cb Says:

    Tu vois darling, j’avais raison pour la couleur du joint de carrelage :)

    Stéphanie, sans gluten pour des crêpes, ce n’est pas renversant en général, au contraire des gateaux par exemple où ça donne l’occasion de faire des mélanges intéressant. Mais là, j’ai trouvé ça tout à fait bien.

  4. Crepes Says:

    Bizarre cette crepe, on dirait un bonhomme dessiné dessus.

  5. cb Says:

    heu oui en fait, je pensais me lancer dans la commercialisation de Rorschachs gourmands, mais je crois que le marché est trop réduit.

  6. G Says:

    ça a l’air meilleur que les logarithmes sur un pur plan culinaire

  7. cb Says:

    C’est une recette totalement linéaire justement et absolument pas logarithmique.

  8. Pascale Says:

    En même temps, transformer une somme d’ingrédients en produit mangeable, ça ressemble quand même bien à des maths… Je débarque mais j’ai beaucoup aimé ton enthousiasme du billet précédent et je trouve cette recette-ci tout à fait intéressante. Il faut que je subtilise une poêle au CC.

Leave a Reply